L’expérience la plus importante de ta vie, ta vie prénatale.

Dans cet article je vais te parler des empreintes sensorielles laissées par ton expérience intra-utérine ou comment ton vécu périnatal conditionne le reste de ta vie.

Chaque événement vécu au cours de notre vie est perçu en premier par nos sens.
L’événement s’enregistre en nous alors sous forme d’informations sensorielles.
Avant même d’être captée par la mémoire consciente qui analyse la situation, chaque situation est d’abord ressentie et enregistrée par la mémoire sensorielle qui est inconsciente.

Cette mémoire enregistre donc les émotions relatives à ce vécu ainsi que toutes les sensations corporelles et physiologiques associées, pendant que la mémoire consciente enregistre les informations analytiques.
La mémoire sensorielle nous permet donc de mettre en place une réponse corporelle rapide en cas de danger.
Elle va d’ailleurs se réactiver de manière automatique chaque fois qu’une situation déjà vécue se représente, afin de pouvoir réagir avec rapidité.
Le problème c’est que toutes les situations qui nous ont créées un stress émotionnel sont enregistrées dans cette mémoire sous forme d’empreintes traumatiques.
Chaque fois qu’une situation de notre présent va «ressembler » à quelque chose que nous avons vécu, elle va réactiver de manière automatique, sans que nous puissions le contrôler, la réponse corporelle qu’elle a en mémoire.
Ainsi les émotions et tous les ressentis sensoriels de la situation traumatique de départ se réveillent brutalement sans que nous puissions rien faire.
C’est ainsi que toutes nos capacités d’adulte se trouvent anéanties à l’approche d’un évènement ou face à une situation que notre mémoire inconsciente pense reconnaître comme dangereuse pour nous.

Dés notre conception notre mémoire sensorielle est active et tout au long de notre croissance à l’intérieur du ventre de notre mère, nous allons vivre des évènements plus ou moins agréables. Chacun d’entre eux va être enregistré de manière systématique.
Alors, si nous avons oublié cet épisode de notre vie, notre corps lui se souvient, et même si l’on pense que notre vie intra-utérine a été parfaite, il y de nombreuses raisons pour qu’elle ne soit pas si « rose » que cela et que certains épisodes aient marqué notre corps en profondeur.


Quelques exemples non exhaustifs pourront t’éclairer : projet sens des parents (Enfant non désiré, volonté d’avoir un garçon ou une fille absolument ainsi que le bagage transgénérationnel), perte de son jumeau, tentative d’avortement, difficulté de nidation, violences physiques ou morales subies par la mère, absorption volontaire ou involontaire de substances toxiques et médicamenteuses, grossesse difficile, problème de croissance, prématurité etc…. Et bien-sur le processus de naissance qui reste très traumatisant pour l’enfant : accouchement long, difficile, césarienne, forceps, entrave dans le cordon, couveuse, etc.

Et voilà comment nous commençons notre vie sur terre avec un bagage sensoriel déjà bien chargé qui va nous mettre dans une certaine vibration énergétique empreinte de sentiments négatifs et nous amener à attirer à nous, de manière involontaire et inconsciente, toutes les situations qui vont nous faire revivre ce que l’on connaît déjà.
Ainsi, les choix que nous faisons dans notre vie, les personnes que nous rencontrons, les relations que nous nouons sont tous et toutes dictées par la vibration de ce qui nous fait le plus peur et qui est actif de manière inconsciente au plus profond de nous.
Nous réexpérimentons nos souffrances périnatales jusqu’à que nous prenions conscience de nos dysfonctionnements et que nous décidions de nous en libérer.

Pour sortir de ces schémas de souffrances, nous devons déraciner en conscience les empreintes enregistrées dans notre mémoire sensorielle.
Toi qui lis cet article, tu as peut-être déjà pris conscience de ta souffrance émotionnelle ?

Es-tu prêt(e) à accepter et reconnaître ta part de responsabilité dans l’alimentation de ces schémas et décider de sortir de ton statut de victime de toi-même ?

La guérison commence quand nous prenons conscience de notre responsabilité dans le choix de continuer à subir ou de décider de s’en sortir.

L’important ce n’est pas ce qu’on a fait de moi, mais ce que je fais moi-même de ce qu’on a fait de moi » – Jean-Paul SARTRE

Il est difficile de prendre la décision de changer tellement nous pensons que c’est impossible. Mais rien n’est plus impossible et difficile qu’une vie de souffrance passée à coté de soi-même.

Souffrir n’est pourtant pas une fatalité et je t’accompagne avec le Détachement Emotionnel Express® vers la libérations de tes schémas de souffrance.

Dans ma pratique du Détachement Emotionnel Express®, je m’intéresse à l’empreinte sensorielle qui se réactive dans le présent.
Quelle est la ou les souffrances émotionnelles présentent dans ta vie d’adulte ? Comment se manifestent-elles ?
Tes difficultés émotionnelles sont en lien direct avec tes empreintes traumatiques mises en mémoire et, en se connectant à ce qui est actif aujourd’hui, nous avons accès à ce qui est enregistré dans la mémoire sensorielle.
Le corps se souvient, laissons-le nous guider vers ce qu’il sait !

« Le corps sait ou ça se passe et nous y conduit. Il suffit juste d’y prêter attention » – Luc NICON

Pour en savoir plus sur cette nouvelle thérapie brève de Détachement Emotionnel Express®, suivez le lien :

Détachement Emotionnel Express®

Sophie CASQUEL Sophrologue, Neurothérapeute, Praticienne en Détachement Emotionnel Express.